Boulangeries francaise. Quels sont les pains autorisésCatégorie: HalakhaBoulangeries francaise. Quels sont les pains autorisés
Ouaknine Meier demandée il y a 1 mois
1 Réponses
Hai Gozlan personnel répondue il y a 1 mois

Votre question est d’actualité, car si nous pouvons nous fournir auprès de boulangerie juive pendant l’année, nous sommes régulièrement confrontés à cette problématique pendant les vacances.
Nous essayerons de vous donner les lignes conductrices afin de vous aider dans votre question. Il faudra vérifier au cas par cas, chacun des éléments avant de consommer du pain dans une boulangerie non-juive.
Il convient de distinguer deux éléments dans votre question sur la Kacherout du pain. Doit-il être cuit par un juif ? Le pain comporte-t-il des ingrédients non-Kacher ?  

  1. Le problème de la cuisson par un non-juif 

Nos sages ont interdit la consommation du pain cuit par un non-juif afin que le peuple juif n’en vienne pas à s’unir aux autres nations. (Choulkhan ‘aroukh 112 :1 ; Avoda Zara 36b). Bien que de prime abord, la transgression de telles lois, nous semble éloignés du risque de mariage mixte, nous devons avoir confiance à l’esprit prophétique de nos sages qui ont tous mis en œuvre pour sauver le peuple juif de l’assimilation.
Néanmoins il existe de nombreuses exceptions à cette règle :

  • Seul le pain composé des 5 céréales est concerné par l’interdit d’une cuisson par un non juif (blé, orge, épeautre, avoine, seigle) et non le pain de riz ou de maïs. (Choulkhan ‘aroukh 112 :1)
  • La consommation du pain cuit par un non-juif est permise s’il est impossible de se procurer du pain confectionné par un boulanger juif. (Choulkhan ‘aroukh 112 :2) En effet, cette permission se justifie, car le pain est un aliment vital pour l’homme (Chakh 6).
  • Le Ramah permet de consommer le pain fabriqué par un non-juif même dans le cas où il est possible de se procurer du pain de boulangerie juive. Cette coutume s’est répandue dans les communautés Achkénazes (Chakh 8 et 9).
  • Si le pain du non-juif est de meilleure qualité que celui du juif, le pain du boulanger non juif est permis. (Choulkhan ‘aroukh 112 :5)
  • Si un juif a accompli une action quelconque dans sa fabrication comme allumer le feu il est possible de consommer du pain d’un boulanger non-juif. (Choulkhan ‘aroukh 112 :9)

 

  1. Le problème de Kacherout

Cette partie est complexe, car la composition varie selon les boulangeries et les époques. De plus, il n’est pas aisé d’obtenir des informations auprès du boulanger. C’est seulement si le non-juif raconte naïvement et qu’il ne sait pas que ses aliments soient interdits qu’il sera crédible.
Certes le décret 93-1074 du 13 septembre 1993 stipule que la baguette « de tradition française » ne peut être fabriquée qu’avec les ingrédients suivants : farine de blé, eau, levure et/ou levain, sel, mais nous ne pouvons être certains qu’il n’y a pas d’autres ingrédients prohibés dans sa composition. Les pains « spéciaux » comme les pains de campagne ne sont pas soumis à ce décret, ils posent en général plus de problème que la baguette classique.
Nous allons vous donner quelques recommandations pour vous aider à trouver une boulangerie non-juive avec une baguette Kachère :

  • En principe, le four à baguette d’une boulangerie est uniquement utilisé pour la cuisson des baguettes. Hélas, il existe aujourd’hui des baguettes fourrées avec des ingrédients non Kacher. La cuisson de ce genre de baguette avec des baguettes « nature » rend ces dernières non Kachère à cause de la transmission du gout. Il faudra vérifier que seules des baguettes nature sont cuites dans le four à baguette.
  • De nos jours de nombreuses boulangeries utilisent des améliorants, des correcteurs ou régulateurs soit sous forme de poudre ou directement incorporé à des farines appelées « mixte ». Certains de ces additifs sont prohibés. Un journaliste est rentré dans plusieurs boulangeries pour demander si les pains contenaient des enzymes qu’il ne pouvait prendre pour cause d’allergie. La majorité des boulangeries ont répondu positivement à cette question ! Vous pouvez également regarder l’étiquette des baguettes dans les supermarchés qui sont confectionnés sur place comme les boulangeries. Elle comporte une grande quantité d’ingrédients que l’on doit contrôler comme le E471 et E472. On ne peut appliquer la règle d’annulation, car ces améliorants sont essentiels [= Ma’amid] dans la recette de la baguette.
  • Dans certaines boulangeries comme celle de montagne où le débit n’est pas très important, il peut arriver que la farine soit infestée de vers. Nous avons constaté une fois par nous-mêmes des baguettes remplies de papillons. Il faudra vérifier cet élément auprès de la boulangerie.